Lingerie Agent Provocateur – la collection d'automne

Author: admin  //  Category: La lingerie féminine

La marque de lingerie de luxe britannique, Agent Provocateur, a dévoilé sa nouvelle collection d’automne, déterminée à inspirer le désir.

Certaines pièces de lingerie comme le modèle « Maddy » ci-dessus sont composées de soie fuchsia tandis que d’autres sont finis dans un imprimé léopard. Plusieurs dessins sont inspirés par les années 50, tandis que d’autres évoquent le glamour des années 30, avec Hollywood. La campagne de promotion pour la collection de lingerie  inaugure un thème voyeuriste et torride. La réalisation est signée Johan Renck, avec en bande son le titre de Kylie Minogue « Love At First Sight » et de Beyoncé « Me, Myself And I ».

  • Share/Bookmark

Acheter un bikini sexy

Author: admin  //  Category: Les bikinis

Aujourd’hui la nudité est quelque chose d’assez courant, aussi bien à la télé que sur les plages.

C’est en 1946 que les premiers bikinis sont arrivés sur la côte d’azur, et c’est en 1964 que quelques jeunes femmes provoquèrent l’émoi en décidant de renoncer à porter le haut de leur bikini créant, ainsi, la mode du monokini.

De nos jours, plus personne n’est choqué de voir une femme en monokini, et il est assez courant de voir des strings.

Alors n’hésitez plus : tentez l’expérience!

  • Share/Bookmark

Histoire du corset

Author: admin  //  Category: Le corset
Le couturier Jean Paul Gautier est connu pour le corset à bonnets pointus qu’il a conçu pour Madonna. Son influente collection été de 1987 mettait en scène de nombreux corsets.
Il créa aussi un grand nombre de robes à corset en cuir avec le laçage de haut en bas – un style auparavant utilisé dans la photographie pornographique des années 30. La bouteille de son parfum est de la forme de l’un de ses corsets.
Depuis le milieu des années 80, les corsets ont été un thème récurrent dans la mode contemporaine. Le couturier Thierry Mugler a fait du corset une partie intégrale de son design théâtrale de la « femme fatale ». Il a montré des corsets agressifs avec des seins pointus et des corsets en cuir. Des couturiers comme Christian Lacroix, Ungaro ou Valentino ont crée également des modèles glamours et onéreux.
Depuis, le corset est réapparu en tant que sous vêtement et vêtement. On trouve aujourd’hui le corset plutôt en tant qu’accessoire réalisé en standard par des entreprises ou des maisons corsetières telle Cadolle, qui réalise des corsets sur mesure.
Ces derniers temps le corset a fait des retours majeurs. « Lacé pour le plaisir? » demanda le New York Times. Le débat sur le fait que le corset soutienne ou s’il emprisonne se représente avec les nouveaux corsets vus lors des dernières collections. « De l’air, de l’air ! » s’exclame une journaliste du Figaro.
Le retour du corset à la mode (en tant que dessous et dessus) révèle le fait que le vêtement est constamment revisité. En effet les derniers défilés de mode Haute couture et prêt à porter de la saisons été 2001 ont révélé de nombreux corsets. Les plus remarqués furent sans doute ceux de Jean Paul Gautier avec ce corset allant de la poitrine aux genoux porté par la pulpeuse Sophie Dahl.
Sans doute moins touché par la guerre et plus traditionnels, les américaines et les anglaises sont plus nombreuses à le porter. Il reste certes quelques personnes qui le portent tous les jours, et quelques une d’entre elles à le garder la nuit, mais de part sa rigidité, reste un vêtement porté pour des occasions spéciales. Ainsi, il est fréquemment utilisé avec les robes de mariage, jour durant lequel la mariée souhaite être la plus belle et la plus séduisante. Les femmes portant un corset aujourd’hui plus encore le portent dans le but de séduire. Correctement ajusté il sait se faire discret voir invisible. Il reste cependant inadapté aux conditions de vie actuelles. Il semble évident que porter un corset durant une journée de travail n’est pas évident.
  • Share/Bookmark

Les sous-vêtements féminins

Author: admin  //  Category: Les sous-vêtements

Corsets, porte-jarretelles, soutiens-gorge, guêpières, combinaisons, strings, caracos, jarretières, brassières, gaines, brésiliens, etc. : la chronique des sous-vêtements féminins ne se limite pas à une simple énumération de catalogue.

En un siècle, les femmes sont en effet passées de l’ère du linge de corps et du trousseau à celle des dessous.  De la taille encorsetée des courtisanes du début du siècle aux seins pigeonnants des top models du début des années quatre-vingt-dix, des sous-vêtements plats de la garçonne des années vingt à la lingerie sexy de la pin up des années cinquante, de la corseterie du new-look d’après-guerre aux soutiens-gorge transparents ou totalement absents des années soixante-dix, les sous-vêtements féminins forment aussi une charpente invisible au service des canons esthétiques du moment.

  • Share/Bookmark

Histoire de la lingerie

Author: admin  //  Category: La lingerie féminine

Créatrice connue dans le monde entier, Chantal Thomass émerge sur la scène de la mode dans les années 70.

Dans ses collections, elle remet au goût du jour la lingerie qui fait d’elle la championne des  » dessous-dessus « .

Dès lors, elle connaît un succès international.Célèbre dans le monde entier, la créatrice Chantal Thomass a véritablement révolutionné la lingerie, en faisant passer les dessous sur le devant de la scène, exaltant le corps féminin comme cela n’avait jamais encore été osé ! Avec elle, l’inimaginable s’est produit tantôt en empruntant aux hommes les tissus et motifs de leurs costumes et cravates qu’elle mélange aux froufrous de la Belle Epoque, tantôt en s’inspirant des gaines de nos grands-mères pour en faire de ravissantes guêpières ou en remettant au goût du jour les bas et les porte-jarretelles… Usant de toutes les libertés, Chantal Thomass a métamorphosé les culottes, les soutiens-gorge et les bustiers en les habillant de fleurs, de rayures ou de carreaux et bien sûr aussi de soie.

Aujourd’hui les dessous ne se cachent plus, désormais partie intégrante de la garde-robe de la femme, ils se déclinent sous tous les tons et tous les styles. Une trentaine de marques réputées rivalisent de créativité et d’excellence pour nous tracer le paysage de l’éternel féminin.

La lingerie se porte bien, et même très bien, pour la plus grande joie des femmes… et des hommes. Glamour où  confort, sexy où  rigolote, mais toujours objet de plaisir, elle est devenue un accessoire de mode et connaît un succès fulgurant.

Luxe où  grande distribution, créatrices où  maisons traditionnelles, la lingerie fait encore et toujours preuve de fantaisie, de créativité, voire de hardiesse, tout en continuant à explorer les avancées technologiques pour des dessous douceurs. L’éternel féminin a encore de grandes heures devant lui pour offrir à chaque femme le moyen d’exprimer toutes les facettes de sa personnalité.

Related Posts with Thumbnails
  • Share/Bookmark